Le Québec, puissance pétrolière

- 30 janvier 2013

L’ancien Premier ministre du Québec, Bernard Landry, a décidé d’intervenir dans la saga opposant la Ville de Gaspé et la compagnie Pétrolia. Je rappelle que la Ville a forcé Pétrolia à annuler ses forages au puits Haldimand-4. La ville prétend qu’il reste trop de questions sans réponse.

Bernard Landry affirme trois choses importantes:

1- Le pétrole appartient à tous les Québécois et une seule ville ne peut stopper une entreprise qui a en main un permis du Ministère des ressources naturelles.

2- Les écologistes ont tort d’affirmer que le pétrole est une énergie dépassée. Le Québec achète pour dix milliards de pétrole. C’est encore une source d’énergie majeure pour quelques décennies à venir.

3- Le Québec pourait devenir d’ici 5 à 10 ans une puissance pétrolière, rien de moins, en exploitant ses ressources, notamment Old Harry et l’Ile d’Anticosti.

Ça me fait du bien d’entendre cela. J’espère que des péquistes du caucus actuel ont écouté et vont nous tenir un discours aussi clair sous peu. J’espère aussi qu’ils vont agir en conséquence parce que pour l’instant, à Gaspé, ça se traîne les pieds pas mal. Aucun leadership ne semble venir de Québec pour dénouer l’impasse.

Note: Bernard Landry souhaite aussi que le Québec prenne plus de participations dans les entreprises qui exploiteront le pétrole