FYI A+                                                                                                                                                              Orbite communique ses résultats du premier trimestre 2013 et annonce une entente avec son fournisseur principal


MONTREAL, QUEBEC--(Marketwired - 16 mai 2013) - Orbite Aluminae Inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) ("Orbite" ou la "Société") a déposé aujourd'hui ses états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour le trimestre terminé le 31 mars 2013. Orbite annonce aussi une entente mettant fin au conflit avec son fournisseur principal impliqué dans la construction de son usine HPA de Cap-Chat au Québec. Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d'indication contraire.

 

Points saillants du premier trimestre :

--  Début de l'exploitation non commerciale de l'usine HPA et livraisons aux      clients des premiers échantillons commerciaux HPA d'une pureté de 99,99%      (4N) ou plus   --  Annonce d'un accord mondial exclusif avec Veolia Propreté   --  Brevets émis en Chine et en Russie   --  Trésorerie et placements à court terme de 20,2 millions de dollars   --  Autres actifs courants de 4,7 millions de dollars   --  Crédits d'impôt à l'investissement à recevoir à long terme de 23,7      millions de dollars classés en tant qu'actif   --  Hausse des immobilisations corporelles de 10,8 millions de dollars, net      d'une augmentation de 3,8 millions de dollars en crédits d'impôt à      l'investissement remboursables   --  Comptes créditeurs et charges à payer de 8,1 millions de dollars   --  Provisions pour litige en matière de facturation de 14,3 millions de      dollars   --  Perte globale de 0,5 million de dollars ou 0,003 $ par action   --  Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles de 1 million      de dollars   --  Flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissement      de 21,3 millions de dollars   --  Après la fin du trimestre, il a été annoncé:       --  Que M. Glenn R. Kelly se joindra à Orbite à titre de vice-président          exécutif et chef de l'exploitation, et ce, à compter du 21 mai 2013       --  La négociation de ses débentures convertibles à compter du 13 mai          2013 sur le TSX       --  La conclusion d'une entente mettant fin au conflit avec le          fournisseur principal impliqué dans la construction de son usine HPA

"Au premier trimestre, nous avons réalisé des progrès considérables sur le plan de l'exploitation", a affirmé Richard Boudreault, président et chef de la direction. "Durant le trimestre, lorsqu'Orbite a commencé à expédier des échantillons d'alumine de haute pureté (HPA) à des clients potentiels, nous avons franchi une étape importante que nous préparions depuis plusieurs trimestres. A plus long terme, nous avons l'intention de tirer parti du dynamisme du premier trimestre avec l'amélioration de la pureté et de la capacité de notre usine d'alumine de haute pureté, ainsi qu'en faisant progresser nos projets de valorisation des boues rouges et de production d'alumine métallurgique."

 

 

Opérations liées à l'alumine de haute pureté et perspectives

 

Au T1 2013, l'usine de HPA a été exploitée de façon intermittente en raison d'activités reliées à la construction, la mise en service et l'optimisation. Des échantillons d'alumine d'un taux de pureté de 99,99 % (4N) et plus ont commencé à être expédiés le 28 mars 2013 à des clients potentiels, et ces envois se poursuivront à mesure que sera produit de l'alumine affichant la pureté et les caractéristiques appropriées, conformément aux bons de commande de clients. Les clients effectueront des essais sur leurs échantillons de HPA respectifs quand ils les reçoivent, un processus pouvant nécessiter plusieurs mois, avant de soumettre des bons de commande en vue d'un approvisionnement commercial.

 

Les segments de l'usine de HPA mis en service sont actuellement exploités de façon intermittente selon une capacité de production de Phase I correspondant en moyenne à moins d'une tonne par jour d'alumine d'un taux de pureté de 99,99 % (4N) et plus. A la suite de l'installation et de la mise en service d'un nouveau système de calcination au second semestre de 2013, l'usine de HPA devrait atteindre la capacité de Phase II correspondant à une moyenne de trois tonnes par jour au quatrième trimestre 2013, suivie d'une progression graduelle jusqu'à la capacité de production complète, soit une moyenne de cinq tonnes par jour au début de 2014. Hormis les fours de calcination existants, la majorité des équipements de l'usine sont déjà conçus pour une capacité de production de HPA de cinq tonnes par jour.

 

La Société se concentre actuellement à finaliser la mise en service et à optimiser les procédés à l'usine de HPA, ce qui consiste à définir les paramètres de procédé optimaux, tout en augmentant graduellement la capacité de production, ainsi qu'en préservant et en améliorant la pureté du produit final. Par définition, l'alumine de haute pureté renfermera toujours d'autres éléments qualifiés d'"impuretés" qui nécessitent un suivi étroit. Par exemple, durant la mise en service et l'exploitation normale d'une usine de haute pureté, certaines impuretés, non présentes dans les matières premières initiales, peuvent parfois être introduites à différentes étapes du procédé, en raison de friction, d'érosion, d'une réaction ou d'un contact direct du matériau avec l'équipement (les "impuretés de contact"). La quantité et la composition de toutes les impuretés se mesurent à différentes étapes du procédé afin d'identifier la source des impuretés de contact. Parmi les mesures correctives prises pour venir à bout de telles impuretés, mentionnons la modification ou le remplacement de l'équipement causant les impuretés de contact, l'adaptation des paramètres de procédé, ou l'élimination efficace de ces impuretés et d'autres aux étapes finales du procédé.

 

Par conséquent, la Société s'attend à produire progressivement de l'alumine d'un taux de pureté supérieur au taux actuel de 99,99 % (4N) et plus durant la Phase I de façon à atteindre des taux de pureté de 99,995 % (4N5) et de 99,999 % (5N).

 

Accord mondial exclusif avec Veolia Propreté

 

Le 4 février 2013, Orbite et Veolia Propreté ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour le traitement et le recyclage des boues rouges. Veolia est le seul opérateur mondial intégré de services de gestion des déchets qui est actif dans tous les segments (déchets solides, liquides, banals et dangereux) et à l'intention de construire des usines de traitement de boues rouges dans le monde entier. L'accord comprend des échéanciers précis qui doivent être atteints par Veolia pour la construction de la première usine de traitement et de recyclage de boues rouges.

 

Les termes du partenariat comprennent la préparation d'une étude confirmant la viabilité d'une usine de traitement de boues rouges en utilisant les procédés exclusifs d'Orbite, ainsi que les étapes spécifiques pour la sélection du site, la capacité optimale, la structure juridique appropriée et le financement d'une telle usine, avec l'intention de débuter la construction en 2014. Les discussions en ce qui concerne le choix du site, la gestion d'une co-entreprise et les conditions financières associées à cette première usine sont en cours.

 

Informations financières

 

Les revenus et les coûts opérationnels, y compris les frais de mise en service, pour l'usine de HPA seront capitalisés à des fins comptables jusqu'à l'annonce de la production commerciale, laquelle est prévue au début de la Phase II au quatrième trimestre de 2013.

 

Résultat global

 

Au premier trimestre, les frais de recherche et développement ont diminué de 1 063 512 $ par rapport à la période correspondante de 2012, se chiffrant à 306 522 $, par suite d'une diminution des paiements à base d'actions et parce que les frais de 2012 comprennent les activités d'exploitation de l'usine pilote.

 

Au premier trimestre, les frais généraux et administratifs ont diminué de 69 006 $ par rapport à la période correspondante en 2012, s'établissant à 2 566 158 $.

 

La Société a reconnu un gain de 2 441 946 $ en raison de la variation de la juste valeur du dérivé incorporé, c'est-à-dire l'option de conversion des détenteurs de débentures convertibles, entre le 31 décembre 2012 et le 31 mars 2013. Le gain reflète la faible valeur de l'option de conversion des détenteurs de débentures convertibles principalement attribuable à la diminution du cours de l'action de la Société. Il n'y aura pas de paiements ou d'encaissements futurs liés à l'instrument dérivé.

 

En conséquence, pour le trimestre terminé le 31 mars 2013, la Société a inscrit une perte nette de 0,5 million de dollars, ou 0,003 $ par action, comparativement à une perte nette de 3,8 millions de dollars, ou 0,02 $ par action pour le trimestre clos le 31 mars 2012.

 

Bilan

 

Au premier trimestre de 2013, la trésorerie et les placements à court terme ont diminué de 20 303 581 $, s'établissant à 20 247 385 $, comparativement au 31 décembre 2012. Cette diminution était principalement due à la poursuite des investissements pour la construction de l'usine de production commerciale de HPA et autres dépenses tels les frais de recherche et développement, les frais généraux et administratifs, de même que l'évaluation de faisabilité technique et la viabilité commerciale du projet d'alumine métallurgique. La baisse a été en partie contrebalancée par l'encaissement de taxes de vente à recevoir. Au 31 mars 2013, la trésorerie et équivalents de trésorerie comprennent un montant de 3 618 000 $ qui doit être dépensé pour des activités d'exploration minière canadiennes en 2013.

 

Au premier trimestre de 2013, le poste Taxes de vente et autres débiteurs a diminué de 3 427 552 $ comparativement au 31 décembre 2012. La baisse des taxes de vente (TPS, TVP et TVH) à recevoir des gouvernements fédéraux et provinciaux est essentiellement attribuable au remboursement lié aux déclarations produites préalablement et à la réduction de solde à recevoir à la fin de mars en raison d'un volume moindre d'achats par rapport au quatrième trimestre de 2012.

 

Au premier trimestre de 2013, les crédits d'impôt à l'investissement à recevoir classés en tant que non courants ont augmenté de 3 784 958 $ comparativement au 31 décembre 2012, à la suite de la comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement à recevoir pour l'équipement acheté aux fins de fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie. La Société a donné en garantie la totalité de ses crédits d'impôt à l'investissement remboursables pour les équipements achetés aux fins de fabrication et de transformation dans la région de la Gaspésie de 2012 et de 2013, totalisant jusqu'à 25 millions de dollars, afin de garantir les débentures convertibles de 25 millions de dollars émises en décembre 2012. Les fonds que la Société recevra au moment du remboursement des crédits d'impôt à l'investissement seront déposés dans un compte distinct et serviront de garantie pour les débentures convertibles. Ces fonds seront libérés pour la Société conformément aux modalités prévues dans l'acte de fiducie visant les débentures convertibles.

 

Les immobilisations corporelles ont augmenté de 10 837 971 $ au premier trimestre de 2013 comparativement au 31 décembre 2012. L'augmentation nette découle d'une hausse de 14 693 574 $, avant les crédits d'impôt à l'investissement, au niveau de l'investissement dans des immobilisations corporelles principalement liée à la conversion de l'usine pilote en usine commerciale de HPA; cette hausse a été en partie contrebalancée par la comptabilisation de 3 784 958 $ en subventions gouvernementales et en crédits d'impôt à l'investissement remboursables liés à des achats d'équipement pour l'usine de HPA.

 

Une diminution de 20 441 982 $ a été enregistrée au poste Créditeurs et charges à payer au premier trimestre de 2013 par rapport au 31 décembre 2012, dont le solde s'établit à 8 149 486$ au 31 mars 2013, principalement à la suite des paiements effectués au premier trimestre, mais également en raison d'une baisse du volume d'achats effectués durant la période comparativement au quatrième trimestre de 2012.

 

La Société a des litiges de facturation avec certains fournisseurs par rapport aux montants facturés pour des services rendus et des matériaux fournis pour la construction de l'usine de HPA. A cet égard, un montant totalisant 14 304 395 $ a été comptabilisé comme provision et présenté à titre de passifs courant dans le bilan.

 

Flux de trésorerie

 

Au cours du trimestre terminé le 31 mars 2013, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles se sont accrus de 3 608 196 $ par rapport à la période correspondante de 2012, passant à 985 326 $. La hausse est essentiellement due au montant important des taxes de vente encaissées durant la période, qui a en partie été contrebalancé par une augmentation des paiements d'intérêts principalement liés aux débentures convertibles.

 

Au cours du trimestre terminé le 31 mars 2013, les flux de trésorerie provenant des activités de financement se sont contractés de 83 054 $ par rapport à la période correspondante de 2012, se fixant à (2 995 $), dû au fait qu'aucune transaction de financement n'ayant été conclue durant le trimestre.

 

Les flux de trésorerie utilisés dans le cadre des activités d'investissement ont augmenté de 21 020 080 $ au cours du trimestre terminé le 31 mars 2013 par rapport à la période correspondante de 2012, essentiellement en raison du niveau d'investissement accru dans les immobilisations corporelles de l'usine de HPA.

 

Provision relative aux litiges en matière de facturation et l'accord avec les fournisseurs

 

A la suite de son processus d'analyse continu des coûts du projet de construction de son usine de HPA, la Société a déterminé, après le 31 décembre 2012, que certains travaux ne rencontraient pas les exigences d'Orbite et que des factures semblaient excéder les modalités prévues au contrat. La Société a entrepris un examen de la facturation, y compris un audit indépendant, ayant trait à certains de ses fournisseurs. L'examen a fait en sorte que certaines factures sont restées intentionnellement impayées, et ce, au-delà de leurs conditions commerciales. Etant donné le défaut de paiement des factures faisant l'objet de litiges et, dans l'attente de leur règlement, certains fournisseurs ont décidé d'inscrire une hypothèque légale sur le site de construction. Cette situation n'empêche pas Orbite d'exploiter l'usine de HPA ni de poursuivre la construction, la mise en service ou l'optimisation.

 

Faisant suite à des négociations en cours depuis un certain temps, la Société a conclu un accord le 15 mai 2013 avec son fournisseur principal, qui une fois complété, devrait aboutir à la main levée des hypothèques légales enregistrées afférentes. L'accord prévoit un paiement forfaitaire provisoire d'une somme de 3,6 millions de dollars à son fournisseur principal, qui à son tour va régler les réclamations en suspens de ses sous-traitants, le reste de la provision liée au fournisseur principal sera réglée en espèces, en actions ordinaires ou une combinaison de ceux-ci, à la discrétion de la Société, au plus tard le 30 juillet 2013, sous réserve des approbations règlementaires et autres engagements contractuels.

 

Situation de trésorerie et sources de financement

 

La Société est une entreprise en phase de démarrage qui n'a pas générée de produits ni de flux de trésorerie importants liés à ses activités. La principale source de financement de la Société provient de la vente d'actions et de titres de créances et, dans une moindre mesure, de revenus d'intérêts, lesquels dépendent largement des soldes de fonds en caisse et des taux d'intérêt en vigueur. La Société dispose de ressources financières limitées, ne génère pas de produits récurrents et continue de dépendre de l'émission d'actions, de titres de créances ou d'autres sources de financement pour financer ses frais généraux, la construction de son usine de HPA, la mise en service et l'exploitation continue des activités et la progression de ses projets en phase de démarrage. L'application du concept de continuité de l'exploitation dépend de la capacité de la Société à financer ses frais généraux, à rembourser ses dettes à mesure qu'elles deviennent exigibles et à obtenir le financement nécessaire pour faire progresser ses projets.

 

Le tableau ci-dessous présente le calcul du fonds de roulement des actifs nets liquides au 31 mars 2013. Le fonds de roulement des actifs nets liquides est constitué d'actifs et passifs courants qui entraineront des entrées et sorties de trésorerie. Le calcul ne prend pas en compte le montant de la provision au 31 mars 2013, dont le règlement est assujettit à l'accord avec le fournisseur principal de la Société conclu le 15 mai 2013.

----------------------------------------------------------------------------                                                                31 mars 2013    Trésorerie et équivalents de trésorerie                         19 882 480 $  Placements à court terme                                           364 905    Taxes de vente et autres débiteurs                                 557 877    Impôts sur le résultat et crédits d'impôts miniers à                           recevoir                                                        1 959 653    Crédits d'impôt à l'investissement et autres montants d'aide                   publique à recevoir                                             1 522 201    Créditeurs et charges à payer                                   (8 149 486)   Dette à long terme, portion courante                                (3 461)                                                               ----------------  Fonds de roulement - actifs nets liquides                       16 134 169 $  ----------------------------------------------------------------------------

Même si aucun calendrier n'a été établi, la direction cherche activement à obtenir le capital nécessaire pour satisfaire ses besoins de financement de 2013 par l'entremise de l'émission de dette et/ou de capital, l'assistance gouvernementale, les partenariats stratégiques et dans une moindre mesure, par les produits générés par l'exploitation de l'usine HPA. Il ne peut y avoir aucune assurance que le plan d'action de la Société sera un succès. Si la Société est incapable de trouver des sources de financement suffisantes, ceci pourrait entrainer le retard ou le report indéterminé de l'un ou plusieurs des projets de la Société.

 

 

Avis au lecteur

 

Les informations contenues dans ce communiqué de presse sont entièrement qualifiées par les informations fournies dans les états financiers de la Société et le rapport de gestion pour le trimestre clos le 31 mars 2013, qui sont disponibles à www.orbitealuminae.com et sous le profil de la Société à www.sedar.com.

 

A propos d'Orbite

 

Orbite Aluminae Inc. est une société canadienne dont les procédés novateurs et exclusifs permettent l'extraction de l'alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les terres rares et les métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans générer de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges et les cendres volantes. A l'heure actuelle, Orbite exploite et optimise sa première usine de production commerciale d'alumine de haute pureté (HPA) à Cap-Chat, au Québec. Orbite a terminé des travaux d'ingénierie de base pour une usine de production d'alumine métallurgique proposée, utilisant l'argile extraite de son gisement Grande-Vallée. Orbite a signé une entente de collaboration exclusive à l'échelle mondiale avec Veolia Propreté pour la valorisation des boues rouges au moyen des procédés d'Orbite, avec l'intention de commencer la construction d'une usine exploitée par Veolia en 2014. La Société détient les droits de propriété intellectuelle de neuf brevets et de 32 demandes de brevet en cours d'homologation dans dix pays. Son portefeuille de propriété intellectuelle comprend maintenant 14 familles de brevets.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Société ou pour télécharger les documents de la Société, veuillez consulter son site Web à : www.orbitealuminae.com

 

Enoncés prospectifs

 

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de "l'information prospective". Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futurs de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme "peut", "ferait", "pourrait", "fera", "probable", "croire", "s'attendre à", "anticiper", "avoir l'intention de", "planifier", "estimer" et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique "Risques et impondérables" du rapport de gestion déposé le 15 mai 2013 sur SEDAR, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux contenus dans des énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

 

POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUEZ AVEC:

ORBITE

Marc Johnson

Vice-président, Développement corporatif

514-744-6264, poste 131

[email protected]

 

 

TMX Equicom

Patrick Piette

Consultant externe, Relations avec les investisseurs

416-815-0700, poste 267