http://indices.usinenouvelle.com/metaux-non-ferreux/l-alumine-mieux-soutenue.4641

Partie intéressante de l'article:

L’accélération de la production chinoise d’aluminium (21,1 Mt de production annualisée en janvier contre 17,5 Mt un an plus tôt) va soutenir les prix de la poudre blanche et de la bauxite. Pour construire une nouvelle raffinerie d’alumine aujourd’hui, a calculé Brebner, il faudrait un coût de production d’environ 200-220 dollars par tonne. Avec une intensité capitalistique de l’investissement de 1 200 dollars par tonne, cela entrainerait un coût modeste du capital de 10% et un prix à long terme de la poudre blanche de 400 dollars par tonne. L’accès à de la bauxite de bonne qualité et à de l’énergie peu chère est également nécessaire.



Sur le long terme, les acteurs du marché tentent de dé corréler les prix de l’alumine de ceux de l’aluminium. Une tentative dont la réussite dépend fortement de la poursuite de la hausse des importations chinoises. Ce marché pourrait alors se développer sur des bases proches de celui du minerai de fer. Si la relation entre alumine et aluminium n’est pas rompue, un rapport de 16% est soutenable. A plus long terme, Deutsche Bank estime que le rapport grimpera à 17-18%. Pour 2013 et 2014, la banque table sur un prix moyen de l’alumine de respectivement 355 et 352 dollars, avant une hausse vers 364 dollars en 2015 et alors que le cours de l’aluminium devrait être stable à 2 200 dollars en 2014 et 2015.