Correction to the previous post regarding shareholder complaint, what I was provided was the working copy and not the final complaint document. Here is the final complaint document submitted on February 18, 2013, the author provided permission to make it available publicly:



St-Jérôme, le 18 février 2013

M. Mario Albert, Président Directeur Général de l'AMF

SUJET : Demande d’enquête

Monsieur,

Je viens, par la présente, vous demander une enquête sérieuse et sensibiliser la classe politique sur les manipulations boursières qui se passent depuis plusieurs mois sur le titre ORBITE ALUMINEA (ort.to). Ces deux organismes de protection des investisseurs - AMF et IIROC - ne semblent pas trop s'en préoccuper.

Le 2 mars 2012, j'ai déjà porté plainte à ces deux organismes, sans même recevoir d'accusé-réception. Ce qui s'est passé sur ce titre le 14 février dernier m'incite à récidiver et à solliciter une seconde fois votre intervention.

Dès après l'ouverture - en 1 minute à peine - à 09 :38, CIBC a mis 500,000 actions d’ORT.to à vendre au marché, faisant ainsi descendre la cote de $2.45 jusqu'à $1.33. En un flash, il est même passé à $1.03, sans qu’on relève ce fait. Ceci a eu pour effet de créer une panique sur le titre. Puis, CIBC a retiré son ordre et, instantanément, l'offre est remontée aux environs de $2.23, causant un grave préjudice aux actionnaires.

Après une brève suspension le même jour, la bourse de Toronto a annulé arbitrairement toutes les transactions entre $1.33 et $1.89, fixant le prix plancher de la journée à $1.90, par rapport à l'ouverture à $2.45... quelques minutes avant. Pourquoi $1.90 ???... pénalisant ainsi les investisseurs et créant beaucoup d'incertitude non motivée?

C`était la 3e fois que ce genre d'incident se produisait, toujours suite à un communiqué d’Orbite.

Le 4 février dernier, la compagnie avait annoncé un partnership avec Véolia Propreté, la plus grande compagnie au monde dans son domaine, dont celui du recyclage des boues rouges accumulées dans le monde entier!

J'ai aussi remarqué que les coupables CIBC et ANONYMUS semblent trop souvent de connivence envers Orbite : pendant que l'un vend, l'autre achète, et vice-versa. En montant ou en descendant !

De plus, je porte à votre attention, ce qui ressemble beaucoup à la méthode employée par les pétrolières : ententes tacites, secrètes, possibles entre banques pour maintenir bas le prix de l'action d'Orbite et toujours après l'annonce d'un communiqué positif. On laisse monter un peu, puis soudain, apparaissent des ordres importants de vente qui n'existaient pas la minute précédente sur le niveau 2, ramenant ainsi la valeur à la baisse.

Depuis 6 mois, malgré toutes les excellentes nouvelles et l'énorme avancement de la compagnie, le titre d'Orbite Aluminea s’est maintenu entre $2.50 et $2.90.

Votre enquête devrait porter sur :

-la nature et le momentum des transactions des différentes bourses

-les possibles tractations entre certaines banques - surtout CIBC, ANONYMUS, BYRON, MACQUARIE

-ainsi qu'auprès de quelques banques américaines telles que : MERRYL LYNCH et GOLDMAN SACHS.

Leur but serait peut-être d'accumuler des actions à la baisse pour un certain client étranger, afin de s'emparer de la Propriété Intellectuelle d'Orbite, comme s'est arrivé trop souvent à de petites compagnies québécoises prometteuses.

À vous tous – classe politique et organismes de surveillance - qui travaillez pour les intérêts des actionnaires et qui voulez bâtir un Québec fort et prospère, je sollicite cette enquête urgente sur les manipulations boursières qui se trament sur le titre d'Orbite Aluminea.

Cette compagnie québécoise est en démarche de devenir un autre Joyau National, une découverte à portée internationale. Elle est déjà reconnue écologique et porteuse de nombreux emplois bien rémunérés dans une région qui en a grandement besoin.

Orbite Aluminea a gagné plusieurs premiers prix et compte à son crédit des découvertes majeures. Son succès peut en déranger plusieurs, désireux de s'en emparer en douce... à bon prix. Certaines "Grandes Mains" semblent employer des moyens malhonnêtes au détriment des actionnaires qui croient au potentiel de cette entreprise.

Selon l'évaluation de plusieurs analystes, Orbite est artificiellement dévaluée présentement. Nous avons grand besoin de votre vigilance pour un juste contrôle.

Comptant sur une collaboration rapide de votre part, nous attendons les résultats de votre enquête dans les plus brefs délais.


N.B:

Ci-attachée, je joins - avec son autorisation - la lettre d'un actionnaire qui apporte d'autres motifs pour réclamer cette enquête.

Cci :

AMF ;

IIROC ;

OSC ;

Mme Pauline Marois, Première Ministre, Québec ;

La Gendarmerie Royale du Canada ;

Mme Martine Ouellet, Min. des Ress. Naturelles ;

M. Sylvain Gaudreault, Min. de la Justice ;

M. Gaétan Lelièvre, Min.-dél. des Régions et de la Gaspésie ;

M. Jean-Marc Fournier, Chef de 1ère Opposition ;

M. François Legault, Chef de 2e Opposition ;

Mme Françoise David, Ind. ;

M. Richard Boudreault, Prés.Orbite Aluminea.


----------------------------------------------------------------------------------------


Good luck to all,
dalesio_98

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

MESSAGE POSTED by 

Notice to my Fellow Shareholders:

 

I did not compose the shareholder complaint which, with permission, I posted moments ago.

 

To reply to Originals, as a shareholder advocate protecting our rights, I am definitely on the bandwagon.

 

Good luck to all,

dalesio_98

 

PS. We must garner shareholder support for the public rally (manifestation) in Montreal and Toronto.