Attendre que l'IRROC règle le problème est une voie sans issue. Les deux sont complices de toutes ces manipulations, alors c'est comme de demander à la police d'enquêter sur la police. C'est pourquoi c'est la GRC qui doit enquêter sur eux.