Cependant, le paradoxe consiste en ce que l’Institut russe d’aluminium et de magnésium (VAMI) qui appartient aujourd’hui à UC RUSAL s’occupait déjà durant l’Union Soviétique du traitement de l’argile kaolinitique avec un moyen acide et qu’elle avait reconnu sans avenir cette technologie. Les collaborateurs de l’institut ont annoncé à l’observateur de "RusBusinessNews" qu’Orbite n’avait créé aucune nouvelle technologie et qu’elle répète seulement ce qu’il y avait du temps de l’URSS. Les scientifiques pensent que ce sont des personnes incompétentes qui soulèvent ce thème : il est impossible d’obtenir des millions de tonnes d’alumine métallurgique à partir d’argile kaolinitique – il ne peut s’agir que d’une petite production d’alumine de haute pureté utile pour la fabrication de pierres synthétiques semi-précieuses. Ce n’est pas un hasard si la société canadienne d’aluminium Alcan (depuis 2007 faisant partie de Rio Tinto) n’a pas été intéressée par cette technologie.

 

http://www.guineeweb.org/article-guinee-les-hesitations-russes-et-d-oleg-deripaska-sur-la-bauxite-114949162.html

 

Est-ce qu'orbite va réagir à cette affirmation ?!

Diffamation?