Gegetrane

Thanks for the piece...2-3 years 10-12 SGA plants  ??

$ 5G...is that what 5 billion

 

Orbite envisage de construire dix usines au Québec

 Publié le jeudi, 15 novembre 2012 16:32 - par Pierre Morel

 
Commentez

 

Le président et chef de direction d’Orbite, Richard Boudreau, confirme que sa société à l’intention de construire, d’ici deux à trois ans, entre dix et douze usines de transformation d’alumine métallurgique, des investissements qui pourraient totaliser près de 5 G$.

 

De l’avis de Richard Boudreau et grâce à la technologie développée par Orbite, il s’agit d’un projet écologique, à faibles coûts et conçu pour le Québec. (photo Pierre Morel)

De l’avis de Richard Boudreau et grâce à la technologie développée par Orbite, il s’agit d’un projet écologique, à faibles coûts et conçu pour le Québec. (photo Pierre Morel)

 

« Nous devrions avoir au moins dix usines pour remplir la moitié des besoins d’alumine au Québec », précise Richard Boudreau.

Mentionnant que le Québec se situe au troisième rang mondial quant à la production d’aluminium, le président d’Orbite ajoute qu’on doit tout de même importer cinq millions de tonnes par année et qu’avec la progression du marché, on pourrait devoir accroître le niveau d’importation. De l’avis du président d’Orbite, il en coûterait près de 5 G$ pour importer cette alumine.

« Pour produire la moitié, ça nous prend plusieurs usines comme celle que l’on envisage de bâtir dans le secteur de l’Estran », poursuit-il.

Toujours selon Richard Boudreau, les usines projetées seraient situées entre Québec et Gaspé et peut-être aussi en Nouvelle-Écosse. On retrouve de l’alumine notamment dans la région de Rimouski et de Cap-Chat.

Le président d’Orbite indique que le coût de construction de chacune de ces usines est évalué à 500 M$ et que chacune d’elle devrait procurer du travail à 200 ou 300 personnes, sans oublier les emplois indirects liés à ces projets.

Concernant l’usine de Cap-Chat, 120 personnes s’activent sur le chantier, Richard Boudreau précise que les travaux progressent rondement et que l’échéancier est devancé d’un mois.

« Il y aura une transition bientôt pour des tests préliminaires et éventuellement on pourra commencer les essais de productions », commente Richard Boubreau. Il s’attend à ce que la production s’amorce dès le premier trimestre de 2013.

Pour ce qui est de l’usine du secteur de l’Estran, le président d’Orbite souligne qu’aucune décision n’est encore prise, car les ingénieurs poursuivent leurs analysent afin de déterminer le meilleur site en terme d’investissements et de rentabilité.