Affaires

Air Canada n'offrira pas plus de liaisons de Montréal

22 janvier 2013 | 14h42
Mise à jour: 22 janvier 2013 | 16h09
ARGENT  

Malgré les critiques qui laissent entendre qu'Air Canada privilégie Toronto au détriment de Montréal, le grand patron du transporteur affirme que la métropole demeure une plaque tournante.

Olivier Bourque
Argent

Malgré les critiques qui laissent entendre qu'Air Canada privilégie Toronto au détriment de Montréal, le grand patron du transporteur affirme que la métropole demeure une plaque tournante.

Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada. Photo : Reuters

Toutefois, Calin Rovinescu, précise qu'il est difficile pour Air Canada d'offrir davantage de vols internationaux directs.

M. Rovinescu prononçait une allocution ce midi devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Les nombreux journalistes présents n'ont toutefois pas été en mesure davantage d'explications face à leurs questions.

Le président d'Air Canada a rapidement quitté la salle par la cuisine de l'Hôtel Sheraton, entouré d'agents de sécurité qui n'ont pas hésité à bousculer des membres de la presse.

Habituellement, les invités de la Chambre de commerce prennent le temps de venir répondre aux questions des journalistes. Mais le terrain semblait miné pour le dirigeant d'Air Canada après la publication lundi d'une lettre incendiaire de la Chaire de tourisme de l'UQAM qui accusait Air Canada de nuire à l'économie de Montréal en privilégiant les vols directs et les escales à Toronto.