People in Sept-Iles are not mad about it ...

http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2013/02/12/005-cn-abandon-projet.shtml

 

Côte-Nord : le CN met un terme à son projet de lien ferroviaire

Mise à jour le mardi 12 février 2013 à 18 h 29 HNE
 
Le développement du Nord se fera sans le CN

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a annoncé mardi qu'elle mettait fin à l'étude de faisabilité sur son projet de construction d'un terminal de manutention et d'une ligne ferroviaire entre le port de Sept-Îles et Schefferville.

Le CN et son partenaire financier, la Caisse de dépôt et de placement du Québec, avaient obtenu en août dernier l'appui de six compagnies minières pour réaliser une étude de faisabilité.

Le transporteur ferroviaire explique que les réalités du marché actuel ont eu raison de l'abandon de son projet de ligne ferroviaire de 800 km, qui devait relier les projets miniers de la fosse du Labrador au port de Sept-Îles. Le projet était évalué à 5 milliards de dollars.

« Il sera difficile d'obtenir les volumes critiques de minerai de fer nécessaires pour justifier la construction d'un nouvelle infrastructure ferroviaire », indique le CN dans un communiqué.

Réaction à Sept-Îles

Selon le président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion, le CN a pris une sage décision en se retirant de cette étude.

Il souligne que le CN devait tenir compte des besoins futurs pour acheminer plus de 100 millions de tonnes supplémentaires de minerai de fer par année.

Luc Dion précise que la décision du transporteur ferroviaire ne remet pas en cause la construction d'un quai multi-usager à Sept-Îles. « Ça ne nous empêche pas d'être capable d'accueillir à Sept-Îles et d'expédier le minerai de fer qui va produit au cours des prochaines années », précise-t-il.

Ce nouveau quai permettra d'accueillir des Chinamax, des navires superminéraliers de 400 000 tonnes.